Granolla et Teträm - Fils du clan Bextor

 

Hormadrin Bextor, nain de grande renommée dans les royaumes du Nord est à la tête du clan Bextor depuis maintenant plus de 200 ans. Les gens de Hormadrin vivent en communauté dans les montagnes rageuses et subsistent principalement des ressources que leur fournit le mont Kartinask.
En effet, la montagne a toujours été généreuse avec le clan Bextor, et ce spécialement grâce aux incantations et autres bénédictions de Noatbraâ, le sage frère de Hormadrin. C'est ainsi que les racines du mont Kartinask abritent plusieurs veines de métaux relativement précieux, qu'une bonne partie du clan s'acharne à exploiter puis à transformer en objets magnifiques, incluant armes, armures et objets d'art en tous genres. Les nains, depuis de nombreuses décennies, font bon commerce avec les humains du val situé au pied des montagnes rageuses.
Ainsi, trois ou quatre fois par an, Hormadrin et ses fidèles artisans partent vendre leurs créations dans le val. A la belle saison, une grande partie du clan Bextor délaisse les cavernes et halls de Kartinask pour se rendre sur le plateau de Neblung. Cette plaine de taille moyenne s'étend à flanc de la montagne, à sa mi-hauteur, et abrite les vestiges d'anciennes ruines d'une forteresse construite en communauté par les nains et les humains dans des temps reculés. La rivière Esgil vient se jeter aux abords des ruines dans un magnifique lac d'eau claire.
C'est en ces décors enchanteur que les gens de Hormadrin passent plusieurs mois de l'année, de manière à de pas rester cloîtrés dans leurs " sinistres grottes " comme les appellent les humains du val les plus suspicieux.

Les nains sont également fiers de leur connaissances infinies dans le domaine des bonnes boissons. C'est ainsi que Kipaent, brasseur officiel du clan Bextor, produit selon les rumeurs les meilleures bières des royaumes du Nord. Selon les dires de Kipaent lui-même, le merveilleux goût de sa bière proviendrait de la bénédiction même de Thümathor, le dieu que vénère le clan. Beaucoup de clans nains prétendent être les fidèles de dieux différents, mais Thümathor est visiblement celui que l'on retrouve le plus dans le Nord.
En effet, Il est considéré comme un sage et vénérable nain tout autant qu'un guerrier averti aux immenses talents. Ainsi, les forgerons Bextor vous diront que la solidité et l'aspect immaculé de leurs créations est une conséquence directe de leurs prières adressées à Thümathor ; tout comme les farouches guerriers du clan tenteront de vous expliquer, s'ils en trouvent la patience, que seul Thümathor est à l'origine de la force qui les anime.

Mais cette atmosphère des plus chaleureuse cache également son lot de mystères. Les nains croient en de nombreuses choses et souvent, preuves ont été faites que les légendes du clan sont plus que des légendes. Dans ses perpétuelles recherches, Noatbraâ, grand prêtre de Thümathor et frère de Hormadrin, trouve un jour un récit relatant une prophétie directement liée au clan Bextor.
L'histoire relatée dans cet ancien ouvrage trouvé au cœur des vielles ruines du plateau de Neblung, explique précisément que le jour viendra où les divinités mineures perdront de leur influence, ce à cause du monothéisme grandissant à la surface des royaumes. Aussi, ces différents dieux voués à disparaître enverront des élus propres à chacun d'eux, arborant des caractères similaires et destinés à empêcher leur disparition imminente. L'histoire, illisible par moments finit par décrire quelque peu les élus de Thümathor : " l'un portera la marque du sage guerrier, entouré d'une magnifique aura aux couleurs des précieux métaux ; l'autre arborera cette même marque à la différence que le signe du puissant marteau se distinguera en ses mains. "
Quelque peu troublé par cette trouvaille, Nautbraâ ne peut plus dormir et même sa femme, sur le point d'accoucher, ne parvient à le réconforter.
Quelques semaines plus tard, naissent deux fils Bextor, le même jour et quasiment à la même heure. Ces deux mâles sont cousins. En effet, la femme de Kipaent, le brasseur, n'est autre que la sœur de Noatbraâ, le grand prêtre. Noatbraâ nomme son fils Granolla, le lucide, quant à Kipaent, il appelle son fils Teträm, le forcené.
Lors de leur baptême, Noatbraâ se rend compte de deux magnifiques illustrations sur le torse des deux jeunes nains : celle de Granolla représente un guerrier nain recouvert de plates de métal luisantes, les mains croisées sur le torse, entouré d'une merveilleuse aura au mille couleurs. Quant à celle de Teträm, il s'agit du même guerrier, sans son aura cette fois, mais brandissant un magnifique marteau de guerre au-dessus de sa tête.
Noatbraâ fait évidemment immédiatement le lien avec la prophétie et en parle longuement avec le chef, Hormadrin. Les deux frères décident de ne rien dévoiler, pour l'instant, ni au clan, ni aux deux enfants.

Les années passent et les jeunes deviennent adultes. Granolla le lucide apprend (rapidement) sous la tutelle de son père, les arts cléricaux, ainsi que les rudiments du combat au corps à corps, comme la coutume le veux de père en fils.
Teträm ne veut pas devenir brasseur, toutefois il apprend par son père les bons réflexes à adopter concernant la bière. Mais ce qui lui l'importe, c'est le combat. Aussi, Teträm passe beaucoup de temps à se battre avec les guerriers Bextor ou avec Granolla, son cher cousin. Les deux sont souvent fourrés ensemble, que ce soit pour la rigolade ou pour les mauvais coups. On se souviendra particulièrement de Granolla et de Teträm, ivres, tentant de faire griller leur gigot de sanglier dans le haut fourneau central, et ce faisant, de faire brûler une bonne partie de la forge ainsi que leur barbes en pleine croissance.

Mais les temps s'obscurcissent et bientôt les marchands humains commencent à renier les nains, expliquant qu'ils ne veulent plus traiter avec des êtres vénérant des dieux non existant, pensant que leurs objets pourraient leur porter malheur. De plus, de nombreuses rumeurs venant du sud, font état de rébellions de factions contre d'autres avec pour seul motif, la religion.
Avec l'accord de Hormadrin, Noatbraâ décide de narrer la prophétie aux membres du clan Bextor et plus particulièrement aux deux cousins, Granolla et Teträm. Ces derniers, qui auraient pu très mal prendre cette nouvelle s'écrient joyeusement : " Heu ! on est les élus ! ".
Ils semblent être les seuls heureux d'apprendre une telle nouvelle et se font une joie de commencer leurs préparatifs de voyage. En effet, voici les derniers mots de Hormadrin : " Mes deux enfants, Thümathor vous a choisi pour sa sauvegarde, et je pense qu'il a ses raisons. Aussi, les temps sont venus pour vous de quitter vos terres natales dans le but d'en apprendre plus sur ce qui se trame dans les régions voisines. Je ne peux vous dire vers quoi vous vous dirigez, mais sachez simplement ceci : le clan Bextor est très fier de vous et compte sur vous. Bonne route, et n'oubliez pas votre bière car vous n'en trouverez pas de pareille à celle de Kipaent sur des milliers de lieues, foi de nain ! "

Et c'est donc sur des pleurs de leurs chères mamans, que les deux cousins s'en vont, très heureux, enfin autorisés à découvrir le monde qui les entoure. Granolla le lucide veut répandre la bonne parole et montrer que Thümathor n'est pas près de sombrer dans les abysses des royaumes. Teträm, lui, espère bien rencontrer diverses créatures légendaires et autres trésors magnifiques en honneur à Thümathor, le sage guerrier.


Ce récit a été narré par votre humble serviteur, Ertaï, magicien vagabond ami des nains, ayant vécu parmi les nains du clan Bextor durant de nombreuses années.