Déroulement de ce GN

 


Tout commence par la venue du Roy et de sa garde personnelle. Plusieurs joueurs ont à lui parler et profitent donc de l'occasion. C'est le cas de Charles de Beoval, mais aussi de mon frère et moi. En effet, il paraîtrait que les Nains seraient mal vus en ces contrées. Quoi qu'il en soit, le Roy est heureux de nous rencontrer et nous assure que les Nains n'ont pas à s'en faire et que les relations entre les deux peuples vont se resserrer prochainement.

Pendant ce temps, les inscriptions au tournoi ont lieu pour la somme de deux pièces d'argent. Charles de Béoval et Noathorse s'inscrivent très vite. Reuhlan et moi n'aimons pas trop nous battre sans raison valable, aussi nous décidons de ne pas prendre part à ce tournoi. Mais peu de temps avant le début du tournoi débarquent 3 drows sur le Lieu Saint ; nous nous jetons sur eux mais nous sommes très vite rappelés à l'ordre, les combats hors tournoi étant interdits dans l'enceinte du Lieu Saint. Nous ne comprenons pas ce que cette racaille fait là, mais je remarque que l'un des 3 elfes noirs s'inscrit au tournoi. Je m'y inscris aussitôt, ayant maintenant une bonne raison de combattre, haha !

Le tournoi est arbitré par le chancelier du Roy. Il s'agit de duels à la touche : le premier à être touché trois fois a perdu. Mon premier adversaire est Charles de Béoval. Il se bat vaillamment mais ne résiste pas aux assauts répétés de Momôhl ;). Au deuxième tour, j'insiste pour me battre contre le drow, le Roy m'accorde cette faveur. Bientôt l'elfe noir implore ma pitié au sol, heu heu ! Mon prochain adversaire semble être coriace : le capitaine de la garde royale en personne qui vient de battre Noathorse, le barbare ; mais celui-ci est relativement fatigué par les combats précédents, il ne possède pas l'endurance légendaire des Nains. Malgré tout, il est un puissant guerrier agile et très rapide, mais sa lame ne peut rien contre un maul nain !
Enfin, c'est l'heure de la finale. Je dois me battre contre un autre guerrier du Roy, et pas des plus maladroits. Mais là aussi, Momôhl a raison de lui.
Je suis donc déclaré vainqueur et empoche ma récompense pour ensuite aller boire avec mon frère et mes compagnons à la taverne.

 

Quelques photos du tournoi :

 

Reuhssack contre le sale drow Le chancelier veille... Une farouche guerrière Le maul a encore frappé ! Combat final Victoire !


Après ce divertissement, nous partons en exploration dans la forêt. Très vite, nous nous lions d'amitié avec les hommes du Kerdor et leur baron. Nous rencontrons au monastère du Froensbourg une grande troupe formée des hommes de Batifus, l'ennemi du Kerdor, de marchands, mais aussi d'indigènes. Nous n'avons aucune confiance en eux, mais engager un combat sur un lieu saint est interdit… Nous visitons les ruines et repartons en forêt.

Plus tard, dans les hauteurs de la forêt, nous rencontrons deux hommes effrayés. Ils disent faire partie de la garde royale et viennent d'échapper à un massacre : une horde de brigands alliés aux paysans locaux, les crache-pépins, se sont attaqués au Lieu Saint. Plus tard nous apprenons que le Roy, son fils et le chancelier sont morts (les drows auraient assassiné ce dernier). Evidemment, ce ne sont que des rumeurs et très vite nous nous rendons compte que l'on ne peut plus se fier à grand monde.

Nous décidons de repartir vers le camp, il se fait soif et faim et bientôt la nuit va tomber. Sur le chemin, nous rencontrons le reste des hommes de la garde qui deviennent très vite de bons alliés. Après avoir exécuté deux traîtres mercenaires, notre troupe formée d'une bonne quinzaine de guerriers remonte vers le Lieu Saint maintenant aux mains d'orcs sanguinaires, les Ostroghs ; ceux-ci sont plus nombreux que nous. La charge débute et la lutte fait rage. Mon frère tombe sous les assauts répétés de ces sales peaux vertes, mais Sharu le remet très vite sur pied. Bientôt le calme revient. A terre gisent de nombreux cadavres, mais la victoire est nôtre !

Il se fait tard, après nous être un peu reposés, nous allons nous restaurer en bas du camp. Tout le monde est fatigué, mais notre garde ne doit pas être relâchée, on murmure que des créatures maléfiques auraient planifié une attaque sur le camp dans la nuit.
De retour au camp, Sharu, Noathorse et Charles se couchent dans la tente. Le Corse, Whu, mon frère et moi nous bourrons quelque peu la gueule histoire de nous tenir éveillés. Mais la fatigue nous gagne et nous décidons d'aller dormir à l'écart du camp.

Plus tard, nous nous réveillons en sursaut : deux drows se tiennent non loin de nous et prétendent qu'ils sont avec les disciples mort-vivants du démon Ithacor et que notre camp est en train de se faire décimer. Nous nous levons prêts à combattre ces sales peaux noires aux oreilles pointues mais comme à l'accoutumée, ils fuient. Nous nous dirigeons vers le camp ; en contrebas, dans la forêt nous entendons Ithacor lui-même psalmodier. Puis d'un coup, celui-ci s'écrie : "Des Nains, aaahhhh, il faut les détruire !". Nous revoyons apparaître Ithacor et ses troupes. Mon frère et moi chargeons, je détruis l'épaule de l'un de ces zombies en un coup de maul. Puis apparaît Ithacor en personne : "Par le pouvoir des arcannes noires, tombe dans le coma !". Je m'écroule impuissant et ressent au loin des coups d'épées dans mon dos : "Achève !!!".

Je me réveille le lendemain, couché dans la tente. Ce qui s'est passé cette nuit n'était qu'un songe provoqué par le prêtre qui désire invoquer le démon Ithacor. Nous apprenons lors du petit déjeuner que le baron Batifus et ses hommes sont à la recherche d'une statuette nécessaire à l'invocation du démon. Nous retrouvons nos amis du Kerdor et de la garde royale ainsi que quelques mercenaires. Notre alliance est solide, à nous 20, ça peut être marrant ! Malheureusement, tout le monde fuit à notre vue. Les drows ont rejoint Batifus dans ses sombres desseins. Nous découvrons un cimetière ayant déjà été ravagé par d'autres. Puis un cri de hibou se fait entendre au plus profond de la forêt : il s'agirait d'un druide. Noathorse, le loup barbare, part en traque solitaire à travers la forêt.
De notre côté, nous rejoignons le monastère du Froensbourg. Après une longue pause, arrivent les Sans-poils, une petite tribu d'orcs. Ceux-ci désirent s'allier à nous, soi-disant, sur ordre du Roy lui-même (qui devait être mort...). Après maintes discussions, nous décidons de nous séparer : les Sans-poils, les gardes royaux et les mercenaires partent à la poursuite de Batifus. Nous, les Pèlerins du Nord, les hommes du Kerdor ainsi qu'un rôdeur partons en exploration dans la basse forêt. Après plusieurs heures de marche, nous entendons au loin des cris. Ce sont les gardes royaux qui viennent d'essuyer une attaque de trolls et bien évidemment, les orcs Sans-poils se sont retournés contre eux. Mais les trolls reviennent ! Ils sont deux, alliés à des drows et autres viles créatures. Le combat est inégal, les trolls berserkers ne font qu'une bouchée de nous et ces satanés crache-pépins se font un plaisir de nous achever.

Mes amis et moi sommes réveillés plus tard pour l'ultime bataille. Au loin résonnent les incantations de toute la clique à Batifus : Ithacor est invoqué ! Le démon et ses sbires sont coriaces, les bougres ! De plus, Ithacor est capable de relever ses morts…

 

Quelques toffs de l'ultime baston :

 

Les sbires d'Ithacor Tous au Lieu Saint pour les bastonner ! Charnier ! Encore le charnier ! Ithacor et sa belle sorcière :)

 

Quoi qu'il en soit, ce GN finit dans un agréable charnier, on reviendra l'an prochain :). Pour ce qui est des quêtes, j'en ai personnellement validé 6 sur 8 mais c'est surtout parce qu'elles étaient liées à des évènements d'ordre assez général. Mes compagnons qui avaient des quêtes plus précises ont eu plus de mal et ce principalement par manque d'informations, dommage...

 

Pour finir, voici encore quelques photos en vrac de ce week-end mémorable :

 

Le Tank nain chargé à ras bord Hin hin hin, on va tous les buter :D Chez les Nains, on sert du Hot Dragon ! Encore la belle mamoizelle indigène :D Charles est sur une piste... La belle bande de joyeux lurons prêts pour la bataille Noathorse va casser du drow ! Explication des techniques de forge naine aux orcs...

 

Les charniers, on s'en lasse pas... Drow à terre ! C fini, faut ranger...